Watcha Clan

(Website)

Sista K, Suprem Clem, Nassim et Matt Labesse forment à eux quatre le groupe marseillais Watcha Clan.

"Nous voulons être compris par tout le monde,…», explique la charismatique chanteuse Sista K, "…chanter dans différentes langues, première étape vers l’intégration culturelle et exprimer notre message en anglais, la langue internationale. Peut-être que ce n’est pas ce que les gens attendent de la world-music, mais ce qui est essentiel c’est de se comprendre les uns les autres. » Avec Radio Babel la musique a le pouvoir de passer à travers toutes les frontières.

Cette philosophie globale, reliant l’Europe et le Moyen-Orient et les deux rives de la méditerranée, a toujours été essentielle à la réussite de Watcha Clan. Sista K, rejoint par un casting multi-culturel composé du producteur claviériste Suprem Clem, du bassiste Matt Labesse et du chanteur guitariste Oranais Nassim Kouti, nous convie donc sur « Radio Babel » à assister au spectacle : l’effondrement des murs de l’incompréhension et des barrières culturelles. « Diaspora Hi-Fi était plus un voyage à travers mon expérience et mes racines», nous explique Sista K. «Aujourd’hui, mon obsession est le mur, à la fois concret et abstrait ». Une obsession illustrée par la vidéo présente sur l’album, un docu-clip sur les polémiques autour de la frontière mexico-américaine et de son mur, avec pour bande sonore l’emblématique chanson «We are One».

Ayant trouvé une communauté internationale de fans avec Diaspora Hi-Fi en 2008, « Diaspora Remixed » l’année suivante, présente une série de remixes produits par la crème de la scene « global beat » actuelle: Transglobal Underground, Shazalakazoo… autant de DJs producteurs et amis rencontrés sur les routes. Ces collaborations enrichissant encore la palette de son que l’on retrouve sur ce nouvel opus. De fait, Watcha Clan a toujours fait preuve d’un éclectisme spirituel visionnaire dans ses sonorités, puisant son inspiration autant dans les mouvances électroniques urbaines (drum&bass, hip-hop) que dans les folklores d’Afrique du nord, d’Israël, de Turquie et des Balkans, le tout sublimé par la voix magique de Sista K.

Contrairement à de nombreux autres projets électroniques, tous les membres de Watcha Clan peuvent aussi réellement jouer de leurs instruments. Ils emploient les guitares, gumbri, percussions et samplers, non comme des béquilles, mais comme des armes pour construire la transe qu’ils produisent sur scène. Avec Radio Babel, aucun album à ce jour n’a autant mis en évidence cette originalité.
Auparavant, le groupe se sentait divisé : d’un côté les projets d’album à l’ère du numérique et du studio itinérant, et de l’autre , un groupe live dégainant les samples aussi rapidement que les karkabous. Ce nouveau disque fait la fusion parfaite de ces deux identités.

Quelque soit le son de ces âmes nomades, Watcha Clan cherche à mettre en évidence, à travers la musique, les similitudes entre les cultures plutôt que leurs différences.

Albums

Radio Babel

Label: Piranha/Vaï la bott
Distribution en France: L'Autre Distribution
Date de sortie en France: 14 Février 2011

La ville biblique de Babel et sa tour « tristement célèbre » ont reçu mauvaise presse au cours des siècles. Imaginée comme une structure menaçante construite par des enfants dans laquelle tous les habitants parlaient le même langage, “Dieu tout-puissant”, en créant les langues décida de tromper les humains afin de les disperser – le mot Babel est dérivé du mot hébreu balal : brouiller.
Pourtant, si l’on considère la tour comme un prototype de radio émetteur, comme le fait Watcha Clan dans son dernier album, la transmission du son d’un monde qui chante et danse ensemble à l’unisson est d’une logique implacable.
Watcha Clan a toujours fait preuve d’un éclectisme spirituel visionnaire dans ses sonorités, puisant son inspiration autant dans les mouvances électroniques urbaines (drum&bass, hip-hop) que dans les folklores d’Afrique du nord, d’Israël, de Turquie et des Balkans, le tout sublimé par la voix magique de Sista K.
Quel que soit le son de ces âmes nomades, vous pouvez être certain que Watcha Clan va réaliser ce que les grands artistes accomplissent : mettre en évidence, à travers la musique, les similitudes entre les cultures plutôt que leurs différences. Pour entendre le son d’un monde qui chante et danse ensemble à l’unisson, rejoignez le mouvement sur Radio Babel.

Watcha Clan - Radio Babel

Diaspora Hi-Fi

Label: Piranha - CD-PIR2230
Distribution en France: Discograph

Date de sortie : 17 mars 2008

Passeurs de cultures et d’humanités, ils jonglent avec les rythmes, avec les langues (français, arabe, hébreu, anglais) au gré des souvenirs, des rencontres, des haltes.  Des rengaines d’Europe de l’Est que chantait à sa fille la mère de Karine; au chaâbi , ce blues algérien transmis par Nassim le “ rouya ” d’Oran rencontré en 2003 et revu depuis régulièrement, au groove chérifien des Gadiriens d’Amarg Fusion, aux lyrics enflammés des frères Bourbia, les deux MCs du groupe oranais Tox ou au kick hip-hop qu’affectionne Clem, le musicien du clan et virtuose du sampleur ; Diaspora Hi-Fi, leur nouvel album, revendique la liberté d’esprit des gens du voyage.

Le combo marseillais se situe dans la droite ligne des “nouvelles musiques”, pour un Voyage musical sur les différentes rives méditerranéennes : musiques arabes et juives rassemblés sous la même bannière musicale, baigné et immergé dans les musiques actuelles.

Watcha Clan - Diaspora Hi-Fi