Darko Rundek

(Website)

Pendant les années 90, quand la Yougoslavie s’est effondrée, la plupart de ses artistes et intellectuels se sont exilés. Le chanteur croate Darko Rundek est parti de Zagreb pour la banlieue parisienne où il vit maintenant depuis plus de 10 ans. Dans l’ancienne Yougoslavie Darko Rundek, chanteur du légendaire groupe New Wave «Haustor», était l’idole d’une génération entière. Ses textes poétiques étaient sur toutes les lèvres. En exil en France, il a dû tout recommencer à zéro. C’est à ce moment-là qu’il a formé le groupe Cargo Orkestar, une fusion de rescapés de tous les coins des Balkans et d‘ailleurs, qui ont connu un parcours similaire. Ce n’est pas par hasard si le nom du groupe se réfère à un bateau de marchandises qui transporte une charge inconnue d’influences par delà les frontières.

Ce groupe est constitué d’un ensemble de personnalités artistiques fortes, une sorte de laboratoire créatif, ouvert à tout. Parmi eux on trouve la violoniste Isabel, francaise d’origine suisse, forte de sa connaissance très poussée de la musique traditionnelle et contemporaine, du free jazz, et de tout ce qui par tradition s’y rapporte. Elle est le cœur du groupe. En effet c’est dans son moulin aménagé en Bourgogne, où elle a rassemblé les instruments exotiques rapportés du monde entier, que le groupe Cargo Orkestar s’est retrouvé pour la première fois. Parmi eux on trouve aussi Vedran Peternel, un spécialiste de la musique électronique, avec qui Darko Rundek a, durant les années sombres de la guerre civile, programmé des émissions de radio depuis un cargo croisant au large des côtes Adriatiques. Au sein du groupe on trouve également Biljana Tutorov, artiste spécialisée dans la vidéo dont les projections ajoutent encore à la qualité unique des prestations du Cargo Orkestar. On compte aussi parmi eux les multi-instrumentistes Ðani Pervan et Dušan Vranić, rapatriés tous les deux de Sarajevo par les Nations Unis. Au moment de la tournée promotionnelle du premier album Ruke (les Mains) la formation a été complétée par Igor Pavlica, ex-trompettiste de Haustor, Emmanuel Ferraz, tromboniste franco- portugais, et Bruno Arnal, bassiste français.

Albums

Live in Youth Cub - Belgrade

Label: Menart/Piranha Musik
Distribution en France: L'Autre Distribution
Date de sortie en France: 06 Avril 2010

Darko Rundek , Compositeur, chanteur, poète du légendaire groupe Haustor de l’ex-Yougoslavie , était l’idole d’une génération entière. Une sorte d’ «Higelin des Balkans» dont les textes poétiques étaient sur toutes les lèvres, et dont deux chansons sont devenus des hymnes pacifistes en Serbie. Directeur musical pour le théâtre et le cinéma , Rundek était également un activiste politique qui s’est investi jusqu’à la dernière minute pour s’opposer à cette guerre qui a séparé les peuples de l’ex Yougoslavie, avant d’être contraint de quitter le pays pour s’installer en France. On retrouve sur ce disque live les titres de cette période, porté par la ferveur d’un public enthousiaste. Cargo Orkestar est une fusion de rescapés de tous les coins des Balkans et d’ailleurs, qui ont connu un parcours similaire. La rencontre de musiciens de formations très différentes, avec leurs fortes personnalités et compétences respectives, a permis d’approfondir et d’elargir le potentiel des chansons de Darko vers une fusion musicalement ouverte, un voyage transculturel « Corto Maltesien », avec une souplesse et une liberté de création instantanée, d’improvisations, de jeu, de joie…
Darko Rundek - Live in Youth Cub - Belgrade

MHM A HA OH YEAH DA DA

Label: Piranha Musik - CD-PIR2005
Distribution en France: Nocturne
Date de sortie en France: 27 Mai 2006

2 ans après la sortie de ” Ruke ” (les mains), son premier CD, le Cargo Orkestar lève à nouveau l’ancre pour entamer une traversée musicale vers une destination inconnue, au delà des frontières. Ce nouvel opus porte le titre “Mhm A-ha Oh yeah, Da-Da”. Cette collection d’expressions affirmatives est un clin d’œil au contenu multilingue de l’album. Mais c’est aussi une allusion au danger lié à l’appauvrissement de la langue à l’heure de la communication globale.
Tout démarre par la chanson “ U-Bahn”(métro), qui nous entraîne dans le labyrinthe des métros berlinois. “Slick Señorita” plante le décors d’un lieu de vacances en bord de mer: ce morceau burlesque est une parodie du tourisme dans les pays du Sud du point de vu des habitants indigènes. La ballade “12 ptica” (12 oiseaux) évoque les images d’un monde parallèle englouti, d’une autre dimension. “Sensimilija (Jeff the Grateful)” parle de la solitude de chacun, qui se cache parfois derrière le simulacre d’une satisfaction personnelle. “Zvuk oluje” (le bruit de la tempête) évoque les échos de la guerre civile yougoslave. La chanson dramatique “Highlander” raconte l’histoire romantique d’un jeune homme du Sud qui a grandi dans le Nord sans ses parents. L’hilarant “Wanadoo” parle de “l’internet-mania” et du manque de scrupules des “business online”. La chanson de bar “Ne okreći se” (ne te retourne pas) évoque la séparation d’un couple qui a pu avoir lieu n’importe où dans les Balkans. Et la chanson qui porte le prénom féminin “Helga” raconte le début d’une histoire d’amour entre une allemande et un étranger sur un boulevard berlinois, sous la pluie. La pluie tombe aussi dans “Put u Sumrak” (le chemin vers le Crépuscule). La chanson est une réflexion sur la globalisation, l’avidité et la société de consommation comme nous la connaissons de nos jours. Oh Yeah, Da Da! La route du Cargo Orkestar est tumultueuse, tortueuse et parfois accidentée, mais elle est tellement habitée et onirique qu’on ne se lasse pas de l’emprunter.

Darko Rundek - MHM A HA OH YEAH DA DA

Ruke

Label: Piranha
Distribution en France: Night & Day
Date de sortie en France: 01 Juin 2004

Les chansons de l’album Ruke (les Mains) sont nées entre l’ambiance cosmopolite de Paris et le spleen de l’Europe centrale. Ruke est un voyage mélodique, chaleureux et mystérieux, âpre et réaliste, fait de questionnement, de douleur, de joie et d’humour. Nous ne voyageons pas à bord d’un bateau de croisière. L’atmosphère est celle d’un Cargo qui navigue de port en port, chargeant et débarquant ses marchandises et ses marins qui portent en eux leur spleen.

Le point de départ du projet est l’univers des chansons de Darko Rundek, d’une poésie authentique et riche en images. Celles-ci accueillent au-delà de leur base traditionnelle des influences plus larges , d’abord des Balkans, d’Europe Centrale, de la Méditerranée en allant jusqu’au reggae, aux musiques sud-américaines, orientales ou africaines avec une pointe d’électronique

Darko Rundek - Ruke