Blackjoy

(Website)

La technologie nous permet beaucoup, mais elle a rendu les genres musicaux confus tant ils se mélangent. Blackjoy est l’exemple type de cette nouvelle génération d’artistes décomplexés. Elevé au Rock FM, il découvre sa passion du rythme à travers Led Zeppelin, son goût pour l’expérimentation avec Sonic Youth et son obsession pour les chansons vient les Beatles. Pourtant un choc musical se produit lors de la découverte des 3 premiers albums d’Herbie Hancock: du Jazz modal, des sonorités pures, et le subtil mélange de mélodies et de rythmes
complexes. S’en suivra un plongeon dans l’univers de la musique noire américaine, qu’elle soit Jazz, Soul, Funk, Techno, House et plus tard Disco. L’animation de l’une des premières émissions sur la French Touch sur l’antenne de Radio Campus Dijon amènera Jérôme Caron (Blackjoy) à rencontrer les labels parisiens en pleine explosion; et débouchera sur un premier job en tant qu’assistant de Bob Sinclar chez Yellow Productions en 1998. Un premier maxi, “Untiltled”, signé chez le tout jeune Project Recordings, fait de Blackjoy un
nom respecté d’une scène club internationale allant des Masters At Work, Lil Louis à Phil Asher, Busy P …

Un deuxième maxi, Moustache, sort chez Yellow Productions en 2005 et confirme
l’orientation Disco du jeune producteur français. La création du noyau dur de musiciens confirme également le désir de plus de mélodies. Thomas Naïm est à la guitare, François Faure aux synthés et Guillaume Farley à la basse. Son premier album “Time” en 2007 chez Project Recordings mixé par Marlon Bois (Adrienne
Pauly, Hugh Coltman, Seb Martel, M, Spleen etc). L’album accueille Sandra Nkaké, General Elektriks et Shawn Lee pour un mélange de chanson pop, funk, rock et jazz funk. “Headphone Drone” avec General Elektriks restera en playlist sur Nova pendant presque un an avec sa version originale ou son remix reggae effectué par Blundetto. Le producteur anglais Phil Asher remixe Metalbossa avec Sandra NKaké et en fait un groove house taillé pour les pistes de danses.
Printemps 2010, Blackjoy enregistre un nouvel album avec une équipe de choc : des photos de Yann Stofer, une histoire de Flo Behar Aboudaram et un graphisme soigné de Guillaume Leroyer. En résulte un amour de vacances de/en 48 minutes : Erotis. Sandra Nkaké en est la voix féminine tandis qu’ Aqeel est le porte parole masculin. Erotis est un album disco, une ode à la danse, à l’ondulation corporelle, à la détente cérébrale.

Disque pop aux accents funk, ce deuxième album sort en format vinyl et digital. L’été sera chaud.

Albums

Erotis

Label: Lucien Entertainment
Distribution en France: Discograph
Date de sortie en France: 15 Juin 2010

Cet album est une histoire d’amour d’été de 48 minutes comprenant des duos avec Aqeel et Sandra Nkaké.

Blackjoy - Erotis